Développement durable

Sous ce thème « Développement durable », vous trouverez :

* actualités : Développement durable » Blog pédagogique de Vincent Plauchu

* cours : la version condensée (polycopié de 120 pages) du cours d’ « Economie de l’environnement » que je dispense en L 3 d’Economie-Gestion à la Faculté d’Economie de l’UPMF. La version complète est publiée aux Editions Campus-ouvert (2012, 264 p.) ;

* documents : un ensemble de documents complémentaires non inclus dans le livre ;

* études de cas : des cas  d’application permettant de fournir une illustration des méthodes et outils en montrant comment ils sont mis en œuvre.

Mais, avant toute choses, consultez régulièrement l’horloge mondiale (actualisée en temps réel) :

http://www.worldometers.info/fr/

A titre d’introduction à ce thème, je vous livre quelques réflexion sur le concept de Développement Durable :

Développement durable : critique des approches en termes de « trois piliers »

Définition : Le Développement Durable doit permettre de « satisfaire les besoins des générations actuelles sans compromettre la capacité des générations futures à satisfaire les leurs. » (Rapport Brundtland, 1987).

Il renvoie donc au concept de besoins essentiels, particulièrement ceux des plus démunis, et à la limitation nécessaire de la pression que notre développement exerce sur l’environnement. La notion de développement est bien qualitative et non quantitative. Pour que tous les terriens atteignent le niveau de vie occidental, il nous faudrait les ressources de deux à cinq planètes supplémentaires (cf. l’empreinte écologique vue précédemment). L’homme doit recentrer ses priorités vers le bien-être commun. À chaque société d’imaginer son propre mode de développement durable.

Au fil des ans et des débats, un certain consensus s’est fait pour préciser le contenu de ce concept, en disant qu’il comprend « trois piliers » :

Écologique. Il s’agit de préserver les ressources naturelles à long terme ;

Économique. Il n’y a pas de progrès général sans une économie prospère;

Social. Il s’agit d’assurer un progrès social général.

La combinaison de ces trois piliers a même conduit à des précisions terminologiques conduisant à distinguer ce qui serait un développement viable, vivable, équitable, et véritablement durable.

Cette représentation appelle selon nous deux critiques

a)                De plus en plus fréquemment, le Développement Durable est dorénavant présenté avec quatre piliers (3 + 1), le quatrième pilier étant, selon les auteurs, la démocratie, la gouvernance ou la participation.

En effet, on peut se demander si l’appellation « social » est bien à même de contenir à la fois la dimension équité, tant spatiale (Nord/Sud) que temporelle (générations actuelles/futures), et la dimension démocratie participative (concept de « citoyenneté ») qui semblent pourtant toutes les deux des fondements essentiels du Développement Durable.

Dans cette approche, on mettrait dans « social », tout ce qui touche aux conditions de travail et de vie, au respect des handicaps, à la réduction des discriminations et inégalités en tout genre, …. Et dans « participation », tout ce qui concerne les droits politiques, les libertés (liberté d’aller et venir, de pensée, de conscience, d’expression), et autres droits fondamentaux (de propriété, d’initiative économique, de consentir à l’impôt, d’être consulté sur ce qui nous concerne,

b)               La deuxième critique, plus fondamentale, est développée par Marie-France TURCOTTE au Québec. Elle consiste à dénoncer le caractère profondément erroné d’une présentation qui met sur le même plan trois « piliers », alors qu’il s’agit de choses de nature extrêmement différentes :

  • le social, l’humain est en fait un objectif
  • l’économique est en fait un moyen
  • l’environnement est une contrainte.

Il est de fait non seulement faux de les mettre sur le même plan, mais c’est aussi à proprement parler pernicieux, car cela permet tout un ensemble de déviations et détournements de sens de la notion de développement durable.

On aurait alors une représentation du développement durable qui pourrait prendre cette forme :

Objectif : épanouissement de tout homme

Moyens : développement économique

Contrainte : soutenabilité environnementale

Le lecteur conviendra que ce n’est pas du tout la même chose que « trois piliers » … !

Vincent PLAUCHU (Université de Grenoble-Alpes), le 1/04/2013

http://blogs.upmf-grenoble.fr/vincentplauchu/developpement-durable/

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *